SUBSCRIBE to OACPS PULSE
Intra-ACP Programmes

INTRA-ACP PROGRAMMING MATRIX
ACP in Action: Interactive Map of Intra-ACP Projects in the Member States
Action Against Desertification
African Peace Facility
Aviation Africa
Biodiversity and Protected Areas Management (BIOPAMA)
ACP Business Climate
COLEACP
Competitive Industries and Innovation Programme
Coton ACP
ACP EU Culture / ACP UE Culture
ACP-EU Commodities Programme
ACP-EU Development Minerals Programme
ACP-EU Energy Facility
ACP-EU EDULINK Programme
ACP-EU Fish II Programme
Global Climate Change Alliance (GCCA Intra-ACP)
Hub & Spokes - Enhancing Trade Capacity in ACP
Initiative Francophone Por La Formation A Distance Des Maitres (IFADEM)
Intra-ACP Agricultural Policy Programme (APP)
Intra-ACP Academic Mobility Scheme
ACP Multilateral Environmental Agreements
ACP-EU Microfinance Programme
ACP-EU Migration Action
Minising the Illegal Killing of Elephants (MIKES)
ACP Mining Database
ACP MEAs (Multilateral Environmental Agreements)
ACP Multilateral Trading System Programme
ACP-EU Natural Disaster Risk Reduction Programme
ACP Observatory on Migration
Participatory Slum Upgrading Programme
Renewed Partnership: Strengthening pharmaceutical systems and improving access to quality medicines
ACP-EU Science and Technology
Strengthening Fishery Products
ACP-EU Technical Barriers to Trade Programme
ACP-EU Water Facility
Centre Technique de Coopération Agricole et Rurale (CTA)
TRADECOM
Sustainable Wildlife Management (SWM) Programme  / Programme de gestion durable de la faune sauvage (SWM) 

Accueil

l'UE va renforcer son soutien aux membres de l’OEACP en réaction à l'invasion de l'Ukraine par la Russie

Version imprimableversion PDF

Bruxelles, le 23 juin 2022/OEACP :  Le 21 juin 2022, la Commission européenne (CE) a adopté une proposition visant à mobiliser un montant de 600 millions d'euros prélevé sur les réserves du Fonds européen de développement (FED) pour faire face à la crise alimentaire actuelle aggravée par l'invasion de l'Ukraine par la Russie. Ces fonds aideront les membres de l’Organisation des États  d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (OEACP) à faire face à la situation désastreuse grâce à une aide humanitaire (150 millions d'euros), au soutien à la production durable et à la résilience des systèmes alimentaires (350 millions d'euros) et à un soutien macroéconomique (100 millions d'euros).

Lors de l'annonce de la nouvelle mesure d'aide, à l'occasion des Journées européennes du développement 2022 à Bruxelles, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a fait la déclaration suivante: «La guerre d'agression menée par la Russie fait payer un tribut lourd et insensé non seulement à la population ukrainienne, mais aussi aux personnes les plus vulnérables partout dans le monde. La Russie bloque toujours des millions de tonnes de céréales dont on a cruellement besoin. Nous allons mobiliser 600 millions d'euros supplémentaires pour venir en aide à nos partenaires et éviter une crise alimentaire ainsi qu'un choc économique. »

La commissaire chargée des partenariats internationaux, Jutta Urpilainen, s'est exprimée dans les termes suivants: «La solidarité est au cœur des valeurs de l'Union européenne. L'aggravation de la crise alimentaire causée par la guerre d'agression menée par la Russie contre l'Ukraine cause d'immenses souffrances aux populations les plus vulnérables. Grâce à ces 600 millions d'euros supplémentaires, nous allons intensifier notre soutien pour faire face à la crise tout en contribuant à la durabilité et à la résilience des systèmes alimentaires. »

Secteurs bénéficiant d'une aide

La Commission propose d'affecter les 600 millions d'euros qui proviennent des réserves du Fonds européen de développement aux membres de l’OEACP les plus touchés. Ces ressources permettront de répondre aux différentes dimensions de la crise en soutenant :

  • L'aide humanitaire : 150 millions d'euros pour apporter une aide en espèces en cas de besoin et, si possible, un soutien par l'intermédiaire des mécanismes existants de protection sociale et de filets de sécurité ;
  • La production alimentaire et la résilience des systèmes alimentaires : 350 millions d'euros à moyen et long termes pour soutenir les investissements dans la production durable afin d'étayer des systèmes alimentaires plus résilients, y compris la durabilité sociale (jeunes et femmes) ;
  • le soutien macroéconomique : 100 millions d'euros pour le fonds fiduciaire du FMI pour la réduction de la pauvreté et la croissance afin de soutenir plus facilement les pays touchés. Le soutien de l'UE au fonds fiduciaire pour la réduction de la pauvreté et la croissance s'inscrit dans le cadre d'une approche de l'équipe d'Europe et cette contribution supplémentaire devrait inciter d'autres donateurs à participer également.

Cette enveloppe de 600 millions d'euros, destinée à contribuer à la réponse apportée par l'UE à l'échelle mondiale en matière de sécurité alimentaire pour faire face à la crise alimentaire, vient s'ajouter à l'aide humanitaire déjà mobilisée dans le monde entier ainsi qu'aux fonds alloués au titre de l'IVCDCI - Europe dans le monde à des projets dans les domaines de l'agriculture durable, de la nutrition de base, de l'eau et de l'assainissement, ainsi que de la protection sociale, soit un montant de plus de 2 milliards d'euros en Afrique subsaharienne ainsi qu'un milliard d'euros dans les partenaires du voisinage méridional, qui viennent compléter l'aide de 225 millions d'euros allouée à cette région par la facilité de l'UE pour l'alimentation et la résilience. Un montant supplémentaire de 960 millions d'euros est prévu au titre de l'IVCDCI - Europe dans le monde pour l'Amérique latine, les Caraïbes et l'Asie jusqu'en 2024.

Contexte

Avant même l'invasion de l'Ukraine par la Russie, près de 193 millions de personnes dans 53 pays et territoires étaient en situation d'insécurité alimentaire aiguë et avaient besoin d'une aide d'urgence. L'attaque de la Russie a considérablement aggravé la situation.

L'UE a réagi en prenant une série de décisions stratégiques. Dans sa communication du 23 mars sur la sécurité alimentaire, la Commission européenne a réaffirmé sa ferme volonté de lutter contre l'insécurité alimentaire mondiale avec ses partenaires.

La réponse de l'UE à l'échelle mondiale en matière de sécurité alimentaire traduit dans les faits les différents volets d'action - notamment comme prévu dans l'initiative FARM et l'Alliance mondiale du G7 - tout en fournissant le soutien nécessaire au Groupe de réponse à la crise mondiale des Nations unies. Il y a quatre volets d'action, qui seront mis en œuvre conjointement avec les États membres dans le cadre d'une approche de l'équipe d'Europe: 1. solidarité: aide d'urgence et accessibilité économique; 2. production durable et résilience; 3. commerce: faciliter le commerce des denrées alimentaires; 4. multilatéralisme efficace.

Les fonds que la Commission propose d'utiliser sont des fonds désengagés des 10e et 11e FED, qui seraient restitués aux États membres de l'UE, sauf décision contraire du Conseil statuant à l'unanimité. Si le Conseil le confirme, ces fonds seront alloués aux membres de l’OEACP et seront utilisés dans le cadre d'une réponse de l'équipe d'Europe.

Source : CE

Photo : IndustryEurope.com


Rue de l'Aqueduc 118
Ixelles - 1050, Bruxelles - Brussels
Belgique - Belgium
email : info@acp.int
Tel: +32 2 743 06 00
Fax: +32 2 735 55 73
see map/voir plan

Langues

    

Événements
« juillet 2022 »
lunmarmerjeuvensamdim
123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Symposium à l'occasion de la commémoration du 40e anniversaire de la création du Groupe ACP

ACP Public Documents
Connexion utilisateur


The ACP Group is a registered trademark. The ACP logo and material on this site are protected by copyright laws and international treaty provisions. Unauthorised use of the ACP logo or copyright material without written permission is punishable by law.